Des visites commentées du village pour les groupes sont possibles tout au long de l'année, sur réservation au 05 55 68 12 79

 

info@tourisme-haut-limousin.com

www.tourisme-haut-limousin.com


Le château des Ducs

Edifié en 995 par Abon Drut, Seigneur de Mortemart, il est le berceau de l'illustre famille, dont Françoise Athenais, Marquise de Montespan et favorite de Louis XIV, est l'un des membres les plus connus.

Démantelé par ordre de Richelieu, le second étage des tours et du bâtiment principal disparut.

L'édifice a été racheté à la fin du XIXe s. par la famille de Mortemart à laquelle il appartient toujours.


L'église St Hilaire


Ancienne chapelle du couvent des Augustins (XIVe), elle est devenue église paroissiale au XVIIe, elle a alors été dotée d'un clocher à triple bulbe couvert d'ardoises.

Elle abrite de nombreux trésors parmi lesquels de très belles stalles en chêne du XVe, dont les miséricordes sont décorées de sculptures toutes différentes. On remarque également dans le choeur un retable, des peintures sur bois et un lutrin en bois doré du XVIIe.


La halle


Edifice rustique typiquement limousin, la halle (XVIIIe s.), construite en matériaux du pays, possède douze piliers qui supportent une belle charpente à quatre pans. Elle est simplement posée sur le sol d'un côté et sur un mur de l'autre.

Elle rappelle le florissant passé commercial du lieu, des foires mensuelles ayant été instaurées en 1681 et un marché hebdomadaire en 1730. Les outrages du temps l'ayant fragilisée, elle a été entièrement démontée et restaurée en 2013. 


Les Couvents

Le Cardinal Gauvin, natif de Mortemart, fit du village un important centre religieux. Il y fonda trois couvents en 1330 : le couvent des Chartreux, le couvent des Carmes et le couvent des Augustins.

La Chartreuse, dédiée à la prière, ne subsistat qu'un siècle. On en ignore la localisation précise.

 

Le Couvent de l'ordre des Carmes, destiné à accueillir et soigner les pélerins et les indigents, se caractérise par la pureté de ses lignes, le bâtiment ayant subi très peu de modifications. Il formait un quadrilatère fermé par une chapelle détruite en partie à la Révolution et entièrement démolie lors du percement de la route de Blond vers 1850. L'aile centrale abrite deux escaliers monumentaux en granite et bois datant du XVIIe.

 

 

Le couvent de l'ordre des Augustins, qui dirigeaient un collège, date également du XIVe, bien que sa facade actuelle ait été refaite en pierre de taille au XVIIIe par les Frères Broussaud, célèbres architectes limousins. Une enfilade de portes d'entrée en granite laisse apparaitre la fontaine de l'ancienne ferme (XIVe) aux armes du cardinal.

Le bâtiment du collège, situé entre le couvent et l'église, abrite aujourdhui les locaux de la mairie.


Les maisons de notables

maison du Chevalier de Béon
Maison du Chevalier de Béon
La Sénéchaussée
La Sénéchaussée

maison des Verdilhac-Villelonge
maison des Verdilhac-Villelonge